Témoignages

« Quelques témoignages … »

Stage d'initialisation sensorielleIS

Des dizaines d’aliments à tester sensoriellement…

2018

Nutritionniste et intéressée par différents types d’alimentations que j’expérimente, je me suis arrêtée dans mon parcours sur « végétarienne orientée vers le cru », lorsque Dominique me propose d’expérimenter « l’alimentation sensorielle ». C’est donc avec plaisir que je participe à une formation de « coaching en alimentation sensorielle ». J’avais déjà vécue une expérience avec le choix d’un fruit induit par l’olfaction, qui m’a laissé dans une phase lumineuse plusieurs heures ; cette expérience m’avait troublée.

Durant cette formation de coach, nous testons différents  aliments : eaux, fruits, légumes,…, et viandes, poissons,… crus évidement.

Dur dur pour une végétarienne ! Mais ma carte sensorielle pourrait me révéler quelques surprises… Donc, je me prépare, assise, les yeux bandés, à reconnaître quelle viande ou poisson me conviendrait.

Je pratique la fameuse respiration orthonasale qui ouvre les cornets, celle qui permet de capter un maximum d’informations sensorielles dans le bulbe olfactif.

J’attends mon tour (dur pour moi qui refuse de tuer pour manger et trouve mes protéines ailleurs !).

Je me sentais au banc du pilori, prête au sacrifice suprême. Allez, on joue le jeu !… j’entendais ma voisine donner sa note en humant à pleines narines le morceau choisi (les notes sont entre -10 et +10) ; elle disait ressentir un flot de salive prouvant la symbiose sensorielle avec l’aliment proposé. C’est mon tour. Je prends une grande inspiration lorsque l’aliment se présente à moi. Stupeur… quelle odeur ! rien à voir avec le bifteck ou la sardine que je m’attendais d’humer… non… cette odeur !… indéfinissable… horrible… les fragrances nauséabondes entrent profondément jusqu’au dernier neurone de mon crâne qui s’enflamme alors que de légères nausées arrivent. « beeurk… mais c’est quoi ?… ça se mange « ça » ? je mets la note de -10 ».  (j’aurai volontiers mis encore moins. )

En m’enlevant le bandeau, je vois sur la table les aliments que mes amis savourent goulument, alors que mes nausées s’amplifient. Et cette odeur qui m’imprègne encore au plus profond de mes narines… sortir… aller dehors respirer les senteurs des plantes… mais non… cette odeur est encore là… obsédante… mal de tête… nausées… Comment peut-on se régaler avec « ça » ? J’ai fini par machouiller une branche de romarin durant près d’une heure afin que l’olfaction de retour œuvre dans le bulbe olfactif, effaçant l’imprégnation précédente.

J’ai une certitude maintenant, celle de ma carte sensorielle : je ne suis pas végétarienne par idéologie, je suis une VRAIE végétarienne !

Merci à Dominique pour cette superbe rencontre avec moi-même au sein d’un groupe chaleureux et joyeux. Merci à Orianne et à tous et toutes qui ont ri de ma mésaventure olfactive.

Corinne

***

Avant ce stage, je pensais en ayant adopté une alimentation crue lors des derniers mois avoir fait une grande partie du chemin, même, pour ainsi dire, avoir « tout compris ».

Mais il n’en était rien. Si le fait de manger cru vous apporte du bon carburant, l’alimentation sensorielle vous permet de choisir LE bon carburant qui comblera vos besoins à l’instant présent.

Vous aurez beau avoir les meilleurs spécialistes de la nutrition à vos côtés, ils ne pourront vous donner vos besoins de manière aussi précise que votre instinct, votre odorat et votre goût.

Avec le stage, vous apprendrez à délaisser vos à-prioris, vos barrières mentales, à faire confiance à votre instinct mais aussi, avec l’expérience de Dominique, à éviter les pièges.

La variété et la qualité des denrées saura ravir tout le monde, les stagiaires ayant les goûts les plus atypiques (il se peut que ce soit vous 😉) à ceux ayant des attraits vers des aliments plus communs.

Pour résumer, vous êtes en quête d’outils pour vous débrouiller seuls et avez besoin qu’on vous mette le pied à l’étrier.

Vous en avez marre des recettes toutes faites et inefficaces, ne cherchez plus, vous êtes au bon endroit !

Merci Dominique et Orianne pour votre disponibilité, votre sympathie et votre humour.

Je tiens à saluer également tous les autres stagiaires qui on été géniaux et que j’espère recroiser un jour si l’occasion se présente.

Joffrey

***

Encore MERCI cher Dominique !

Ce stage fut plus qu’un stage de cru pour moi…

Il est le début d’une nouvelle page dans ma recherche de plaisir et de guérison…

J’adore le questionnement et se poser des questions dans la posture du cueilleur me permet de mieux accepter.

Il s’agit vraiment d’une véritable révolution !!!

Car penser cuit tout en mangeant cru, m’a montré à quel point le sensoriel et sa notion de plaisir manquait à ma physiologie donc ma santé…

C’était vraiment la pièce qu’il me manquait et je suis infiniment reconnaissante et dans la gratitude pour ce week end qui est passé trop vite hélas !

Je remercie aussi Orianne pour toutes ces connaissances et compétences dans la mise en place

Et je n’oublies pas tous les stagiaires sympathiques avec lesquels des liens forts (en si peu de temps) se sont crées.

Chez Dominique, on se sent comme dans un bateau mais sans promiscuité et au final on accoste sur une nouvelle terre faite d’aliments natifs de sensoriel de poesie et d’humaninité ! Merci Capitaine pour toute cette connaissance mise à notre disposition!!!

A bientôt pour d’autres aventures

Livia

***

En 2016 je rencontrais Dominique et découvrais l’alimentation sensoriel suite à la lecture de l’éloge du cru. Puis grâce à Bastien, j’ai pu participer au stage de deux jours le 26 et 27 avril 2018. L’accueille chaleureuse de Dominique et Orianne, ainsi que la sympathie des participants ont offert une ambiance conviviale et agréable durant tout le stage.

En solitaire depuis 2013 j’ai commencé l’expérience alimentaire en pratiquant certains régimes (végétarien, végétalien, crudivegan, gaps), tout en les confrontant et les testant dans l’objectif de l’optimisation du fonctionnement de mon véhicule corporelle, via l’entraînement de la condition physique.

Suite à mes expérience dans le milieu du cru, durant ce stage j’ai pris un certain amusement de sentir les aliments et d’identifier mes besoins alimentaires du moment, dans toutes cette diversités alimentaire de très noble qualité. Cependant quelle frustration d’avoir trouvé l’aliment qui est le champion du moment, quant la quantité n’est pas suffisante pour aller jusqu’à l’arrêt sensoriel (une barquette de durians à trois personnes).

Le studio mis à notre disposition a également été satisfaisant avec un cadre reposant et calme dans la propriété où se déroulais le stage.

Nous avons vue avec Dominique la préparation du poisson et le séchage au soleil, la mise sous vide, la maturation de la viande, la préservation des végétaux dans sa crusine et la germination, l’ouverture de coco fraîche et la dégustation.

La présence d’Orianne pour assister Dominique, a permis d’enrichir le stage de ces connaissances dans le domaine du cru et de son expérience concernant l’éducation de sa fille. Elle nous a également fait preuve d’une maîtrise remarquable au piano.

Par conséquent, bien que le stage en lui même se portait sur le plan alimentaire, c’est également sur le plan relationnel et spirituel que je me suis nourris. A revoir cependant la gestion des quantités et la maturités de certains fruits qui malheureusement n’était pas au point au moment du stage.

Joffrey

***

Ce fut une belle expérience et un grand plaisir que de participer à cet exceptionnel stage de Dominique, assisté par la merveilleuse Orianne.
De tous vous rencontrer, quel enrichissement personnel ! et surtout un encouragement à continuer sur le chemin de la nourriture sensorielle crue.
Un grand Merci !!!
Efflam

***

Merci pour cette belle expérience des sens et d’humanité originelle. Avec l’odorat et le goût et leur potentiel ( plusieurs milliers de millards de molécules olfactives quand même ! ) s’est aussi ajouté le sens du touché. Touché par les différents parcours et les différentes âmes réunies durant ces deux jours.
Merci à tous pour ce que chacun offre de soi.
J’espère que nos chemins se recroiseront
Luc

***

Le 20 février

Bonjour Dominique,

Cela fait 2 jours que les larmes inondent mon visage ! pas de tristesse, mais de bonheur car je sens que je tiens le bon bout….Merci pour cette belle expérience des sens et d’humanité originelle. Avec l’odorat et le goût et leur potentiel ( plusieurs milliers de millards de molécules olfactives quand même ! ) s’est aussi ajouté le sens du touché. Touché par les différents parcours et les différentes âmes réunies durant ces deux jours.
Merci à tous pour ce que chacun offre de soi.
J’espère que nos chemins se recroiseront
Luc
***
Depuis environ 1 mois, et à force de fouiller dans le monde du cru sur internet (Toi, Casasnovas, Burger…), je crois que j’ai compris plein de choses.
J’ai donc pris le rythme d’un crudivoriste. Ce que je faisais jusque maintenant était très anarchique, sain car j’ai supprimé depuis 3 mois 1/2 tous les aliments toxiques, mais avec mes réflexes de toujours.
Seul élément que j’ai du mal à mettre en place, c’est le sensoriel. J’ai commencé, ça vient doucement mais j’ai encore des problèmes de ravitaillement et de diversité d’aliments. Ce problème sera réglé dans les jours/semaines qui viennent.
Et hier matin…. Une envie de MARCHER ! Il faut savoir que depuis des mois je ne sortais plus de chez moi car trop instable et quand je marchais dans mon appartement, les portes, fauteuils et autres tables étaient mes supports pour éviter de me casser la gueule.
Et donc hier, seul et accompagné de ma canne, j’ai mis les pieds dehors armé de cette envie de marcher. J’ai parcouru environ 50 mètres, pas plus car je crois que cette « performance » m’a tellement surpris que j’ai préféré m’arrêter là. Et aujourd’hui 200 mètres !!!! Pas de fatigues particulières, une stabilité retrouvée, mais ce mieux être cesse vers 14/15 heures où là je retrouve mon habituelle fatigue. Peu importe, cet acquis est déjà tellement énorme, sachant que je compte bien repousser cette fatigue jusque la voir disparaître.
Voilà Dominique, je voulais partager ce bonheur avec toi.
Très bonne journée à toi,
G.
***
Année 2017
***

Bonjour Dominique!

Je suis restée totalement muette depuis mon initialisation sensorielle car je manque terriblement de volonté pour entrer dans une expérience significative… Du coup, je suis un peu honteuse… et très muette!

Toutefois je n’ai pas renoncé…, mais ma lenteur en toute chose est extrême…

Il était grand temps de te dire MERCI pour toutes ces luttes dont tu nous offres les fruits, ton écriture qui au-delà d’être une belle écriture, a ce goût unique et puissant du «vécu», de la traversée redoutée, choisie, assumée et enfin partagée pour chacun d’entre nous, nos amis, nos enfants…

Que ton travail continue à porter du fruit…

Lucie

***

Bonjour Dominique,
 
Étant le porte parole de notre petit groupe, nous tenions à te témoigner et ce à l’unanimité les plaisirs que nous avons eu durant ce stage.
Tant par les développements apportées a ton livre « l’eloge du cru » que par l’ambiance chaleureuse que tu instaures avec ta gentillesse et ta disponibilité.
Et bien sûr la variété et la qualité des ressources alimentaires, créant ainsi un petit jardin d’Eden pour cueilleurs en devenir!!
Avec toute notre sincérité .Valérie, Martine, Aline, Patrick, Jean-Pierre…

***

Année 2016

***

Bonjour Dominique,

Un grand merci, ce WE chez toi restera une grande étape inoubliable vers une transition
alimentaire pour le reste de ma vie ! Merci pour tout ce que tu nous as transmis ! Bien sincèrement à toi, G.

***

Merci beaucoup Dominique !

On continue notre formation comme ça. Pour ma part, méchante détox avec  4 jours d’évacuation de mucus (très  classe) et sueurs nocturnes. Je n’ai pas empilé et je suis restée sur les aliments que j’avais sniffé  chez toi, tout cru (sauf mon lait d’amande chaud /cannelle/chocolat, dernière addiction). Je recommence l’opération lundi dès que j’ai retrouvé un nez. Je transmets aux naturopathes de chez nous, qui auraient tous besoin d’une remise en cause… Je te remercie encore pour ton accueil, l’ambiance chaleureuse et familiale qui nous a mis à l’aise tout de suite et les aller/retour à la gare …  Et merci également  à Serge pour son humour et sa bonne humeur. A bientôt,  V.

***

Bonsoir Dominique

Merci pour ton mail et ton retour. Moi aussi j’ai beaucoup apprécié le séjour chez toi et toutes les belles rencontres. C’était vraiment fantastique de découvrir ce mode de vie et d’alimentation du cueilleur, ainsi que ce que révèle notre alimentation sur notre psychisme… Ma conscience s’est beaucoup ouverte à ce niveau-là, je me sens plus  observateur du théâtre du psychisme infantile, de ses caprices et des miens… Merci et très bel automne à toi, S.

***

Bonjour Dominique,

Au retour de ton stage, j’ai senti que j’allais faire un virage à au moins 180° dans mon quotidien ; j’ai ressenti beaucoup de fatigue pendant 2 jours. Et puis mon énergie remonte depuis ce temps et mon moral aussi. Je ne ressent plus de fatigue digestive à devoir aller me coucher après le repas (même quand je faisais la crusine, j’avais l’impression parfois que j’allais mourir …). Mon transit s’est complètement normalisé, j’avais des transit TGV et souvent la diarrhée même en pleine nuit. Je croyais que mes intestins étaient vraiment malades et incurables… Je suis ravie d’avoir un confort de vie normal maintenant (cela pouvait me prendre en pleine rue) Je suis restée à l’ananas-poivron rouge, noix de coco et viande; aujourd’hui j’ai reçu du jack de chez ORKOS. Surtout surtout, je ressens plus de joie de vivre, du plaisir à manger au lieu de manger avec ma tête et des recettes de livres de crusine… que je réussissais plus ou moins bien. Je passe moins de temps dans ma cuisine à préparer des repas et laver la vaisselle. Ma glycémie n’est pas stabilisé surtout si je mange des fruits mais je ne ressens quand même pas d’épuisement à cause d’une glycémie trop élevée et elle se régule avec moitié moins d’unités d’insuline (d’ailleurs j’ai du réviser mes calculs de prise). J’ai eu un conflit intérieur pendant plusieurs jours à cause du fait de manger des animaux ; et puis je me suis dis que je faisais pour l’instant une expérience et en fait, je n’éprouve pas le besoin d’en manger tous les jours mais je trouve délicieux la viande rouge crue ou séchée au déshydrateur. un régal absolu…. ! Ce qui bouleverse complètement ma vie, c’est cette notion de plaisir ; depuis longtemps je ne trouvais plus grand-chose qui fasse chanter mon coeur comme je te le disais et là, rien qu’en pensant à ce que je vais manger de plaisant, je sens mon corps se détendre et mon coeur se réjouir à l’avance. J’ai énormément de difficultés depuis toujours dans ma vie à savoir ce que j’aimerai faire et là une porte s’entrouvre et j’aperçois un chemin qui m’amène vers ce qui pourrait vraiment me faire vibrer. Mais j’en suis aux balbutiements. Je pense que le fait de n’avoir pas été allaitée à générer cette incapacité à savoir combler des besoins de manière précise et adéquate. Et je me dis aussi que depuis tellement d’années (j’ai 62ans), je suis dirigée par mon mental qui me dicte quoi faire dans tous les domaines, qui critique en permanence, qui a peur de ceci et cela, qui me rend la vie triste et sans saveur et qui me coupe de la vie vivante. Je pensais que être cueilleur peut aussi se vivre dans ce monde où l’on peut finalement trouver de tout, le meilleur et le pire mais où je peux voyager en toute sécurité avec mon odorat, mon goût et mon plaisir comme guide complètement fiable. J’ai remarqué également que mon intuition et ma réceptivité se développaient, moins crispée à avoir raison, je me sens plus ouverte et aussi … plus généreuse ! je me suis surprise à donner de l’argent à 2 femmes qui mendiaient en chantant et jouant de la musique ce que je me suis toujours refusée de faire (en invoquant de très bonnes raisons) … je ne sais pas si c’est le fait de manger cru directement mais peut-être plutôt la conséquence de me sentir plus en sécurité par la certitude que je trouverai ce qui est vraiment juste et bon pour moi. Ce n’est plus la quantité que je recherche mais la qualité juste à l’instant précis …. et c’est tellement plus simple et moins coûteux ! Le fait de manger un seul aliment et ressentir le contentement du corps qui en découle fait vraiment monter mon énergie et mon enthousiasme crescendo depuis notre rencontre. UN GRAND MERCI pour ton travail et ta ténacité. Cela m’a beaucoup touché et je voudrais te témoigner de toute ma reconnaissance et ma gratitude profonde et mon respect pour ce sacrifice qui, c’est évident, n’est pas en vain. Je t’embrasse et te dis à bientôt pour une nouvelle rencontre que j’attends avec impatience, E.

***

Me voilà rentré, La tête pleine de joie et la cœur d’espoir. Cette rencontre est un moment de liberté retrouvée, dont je tiens à te remercier chaleureusement. Ta détermination, ton courage, ton audace, non d’égal que ta gentillesse, ta douceur, et ton élégance.Merci, merci, merci. Et au plaisir d’un nouveau partage, J. C.

***

Merci Dominique !

Bien rentrée dans mon far ouest, sous le crachin breton, que j’étais contente de retrouver car pas vu-senti-respiré depuis des mois! Voir ci-dessous un exemple de joie bretonne, comprendra qui pourra 🙂 Je suis vraiment heureuse de vous avoir rencontré, chacun de vous ; nos échanges m’ont bien nourrie, vous restez dans mon coeur et mes pensées. Bon vent à chacun, à une prochaine fois avec plaisir, M.

***

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.