Articles

Essai sur la régression psychique de l’humanité

Dans cet essai nous allons voyager dans les temps anciens de la petite enfance. L’homme a commencé à explorer l’espace et le fond des océans, mais le grand voyage dans les profondeurs du temps psychique de notre propre espèce n’a pas encore commencé. Cette approche visionnaire de la nature humaine a été rendue possible grâce au travail réalisé dans le mémoire de fin d’étude du diplôme EPHE que j’ai passé en 2015.Lire la suite …

Cancers, des profondeurs du temps à aujourd’hui…

Les plus anciennes traces de tumeur ont été découvertes en Afrique du sud chez deux hominidés.
« Non, le régime paléolithique ne protégeait pas du cancer » titrait « Science et Avenir » en aout 2016. Et dans leurs commentaires on peut lire : « Cette découverte indique également que le régime alimentaire de ces hominidés et ces australopithèques ne les protégeaient pas de la survenue de tumeurs malignes ou bénignes. »
Mais qu’en est-il de leur « régime alimentaire » ?
Lire la suite …

Le froid des sucres…

Un triste clin d’oeil de notre évolution sous les tropiques pendant des millions d’années.

Trente ans que je navigue en eaux crues, et trente ans que j’entends parler de problèmes de frilosité suite à une consommation de sucres concentrés en fin de journée.

Pénible, mais la soirée est un moment critique pour nombre de nouveaux crus. Et pour cause, nous sommes faits pour recevoir notre dose de plaisir journalière, alimentaire ou affective, mais nous sommes souvent dans une situation bien difficile à cet égard. La norme alimentaire est culinaire et la norme affective est le couple bien verrouillé. Or, le plaisir est une combine mise en place par l’évolution pour que les individus soient poussés par le plaisir à se diriger vers les aliments les plus adaptés à leur survie, et aussi pour que nous soyons poussés à nous reproduire afin que l’espèce survive.
Lire la suite …

Histoire d’eaux

L’eau, ce n’est pas rien.

Toutes les eaux ne se ressemblent pas. Leur goût reflète leur composition biochimique. Plus votre plaisir à la boire est grand et plus elle répond à vos besoins. C’est l’interaction entre votre système sensoriel périphérique et votre système des besoins internes qui en atteste si vous la trouvez bonne au goût ou bonne à boire.
Lire la suite…

La conservation des légumes à la maison

Les parties aériennes des plantes et les parties souterraines ne se conservent pas de la même façon.

Coupées à leur base à la récolte les parties aériennes des plantes se conservent très mal. Or, un choux fleur, par exemple, est rarement consommé entièrement en un repas, surtout lorsqu’on vit seul ou à deux. Au frigo, en deux jours il se ramolli.
Lire la suite …

La séquence sensorielle de l’ingestion

Le nez est situé juste au dessus de la bouche et ce n’est pas pour rien.

Il peut en effet percevoir et analyser les odeurs que dégage un aliment avant qu’il soit en bouche. Après une analyse biochimique, si le système des besoins internes en juge les résultats intéressants, il rendra cette odeur attirante et il sera ingéré. Sinon, il sera écarté (parfois même violemment).
Mais un aliment c’est aussi ce qu’il y a à l’intérieur, et qui ne dégage aucune molécules dans l’air tant qu’il n’est pas ouvert.
Lire la suite …

A suivre :

Les transformations alimentaires de A à Z…

Transformer un aliment natif, revient à induire une tromperie des sens. Explications.

Manger cru et/ou ne pas manger cuit

Le jeune est la façon la plus radicale de ne pas manger cuit.