Un vent nouveau …

À la fin du mois de février, j’animerai mon dernier stage d’initialisation sensoriel pour ensuite me consacrer entièrement à l’enseignement en écoles de naturopathie et à la formation de coach en transition alimentaire. A partir du mois d’avril, ce seront donc Orianne Duffy et Jo Ross qui animeront ces stages.

Pourquoi eux?

Orianne est mon assistante depuis plus de deux ans, elle connait parfaitement mon travail et elle a adopté le comportement alimentaire du cueilleur comme une évidence.

Quant à Jo, que j’ai rencontré également voilà deux ans, j’ai tout de suite compris qu’il avait un cueilleur à fleur de peau, il ne lui manquait qu’un contexte pour le ressusciter. C’est lors de la crusière 2018 que la fleur à éclot. Lui aussi connait parfaitement mon travail, car pour illustrer mes articles, il a dû les comprendre en profondeur.

Ces deux personnes ont aussi leurs compétences personnelles : l’accompagnement à la naissance et l’unschooling pour Orianne, le dessin et le Yoga pour Jo. Les stages d’initialisation sensorielle se tiendront toujours chez moi, à la Noria, et je resterai bien sûr en lien étroit avec eux pour les assister si besoin est.

Pourquoi maintenant?

Parce qu’Orianne et Jo sont tout à fait prêts à prendre la relève, et que ça me permet enfin de me consacrer entièrement à l’enseignement et à la formation de coach en transition alimentaire.

Cette formation me permettra de transmettre le Plan Cru aux étudiants issus des écoles de naturopathies dans lesquelles j’enseigne aujourd’hui (deux écoles nationales et une école privée). Ils pourront alors s’appuyer sur des bases scientifiques incontestables et mes 30 années d’expériences et de recherches pour initialiser leur patientèle au crudivorisme sensoriel et l’accompagner dans sa transition alimentaire. Eux, sauront la sagesse du Plan Cru. Ils sauront aussi expliquer combien les frugivores se trompent à leur détriment, tout comme certains Vegan (pas tous) payent leur engagement dans leur propre chair, ou comment certains jeuneurs (pas tous) se démolissent la santé, sans même le savoir.

La cerise sur le gâteau, oups ! pardon, la cerise sur le Durian : ils sauront aussi tout ce qu’il faut mettre en place et respecter pour que le cueilleur qui sommeille en chacun de vous puisse éclore et s’épanouir.

Pour être tout à fait sincère, après avoir passé plusieurs décennies le mors aux dents, j’ai envie de prendre un peu de temps pour vivre, la mer me manque, la caresse du vent sur ma peau, les embruns, le goût du sel sur mes lèvres, je n’ai rien oublié… En prenant en charge ces stages, Orianne et Jo vont me permettre de le revivre, et c’est parce que je connais leurs qualités humaines exceptionnelles que je pourrais en profiter la conscience tranquille.

Voici donc le vent nouveau …

Dominique Guyaux

Dominique Guyaux

Dominique Guyaux

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur email

3 Responses

  1. bonjour Dominique.

    Je suis chrétien et comme je me pose des questions et que je pense que la connaissance avance continuellement, comment peut-on comprendre ton message avec ce que dit la bible , en sachant que Dieu dit qu’il a créé les êtres vivants et qu’ils étaient déjà terminés, donc pas soumis à l’évolution.

    voici ce que Dieu dit sur la nourriture:

    genèse 1-29 ;

    (c’était dans le jardin d’eden) :Et Dieu dit: » voici,je vous donne toute herbe portant semence qui est sur toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence, ce sera votre nourriture. »

    genèse 9-3:( après le déluge ):

    tout ce qui se meut et qui a vie sera votre nourriture.Je vous donne tout cela comme l’herbe verte.Toutefois, vous ne mangerez pas de chair avec son âme, c’est à dire son sang.

    1 corinthiens 10-25:( c’est au 1er siècle après Jésus-Christ.) :

    Mangez de tout ce qui se trouve au marché.

    Merci, si tu peux ( ou veux) me répondre, ça fera peut-être avancer les choses et amener un éclairage nouveau pour ceux qui ne croient pas à la théorie de l’évolution mais à la création .

    Philippe Gonzalès.

    1. Cher Philippe,
      Bien sûr que je vais te répondre, mais je ne crois pas que ça fera avancer quoi que ce soit….
      Que tout ceux qui croient à la Création se conforment à ce que Dieu leur dit en matière d’alimentation. C’est tout à fait leur droit et ils sont libres de conduire leur santé et leur vie comme bon leur semble. Moi, ça ne me dérange en rien.
      Amicalement,
      Dom

  2. bonjour Dominique.

    Pardonne moi si mon témoignage n’a pas à être ici , mais je ne sais pas comment faire autrement.

    je pense qu’il pourrait aider ceux qui n’arrivent pas malgré leur bonne volonté à faire le « régime » cueilleur.

    perso, j’ai pratiqué l’instinctothérapie à partir de 1985 et pendant un an et demi puis j’ai arrêté et ensuite j’ai erré mais tout en mangeant quand même beaucoup cru.

    J’ai souvent essayé de m’approcher du  » cueilleur » mais sans y arriver, je continuais quand même à manger encore un peu cuit, à mon grand désespoir car avec l’âge, divers problèmes peuvent arriver:douleurs,etc…

    J’ai compris que même si on ne mange pas parfaitement cru, il vaut mieux quand même faire des écarts mais dans le cru.

    aussi maintenant je choisi le cueilleur chaque fois que je peux et sinon je fais des écarts mais uniquement dans le cru , par exemple ( sachant que je ne m’approvisionne que dans des commerces autour de moi, je jardine aussi) : si je vais au restaurant, je ne mange que du cru: des légumes, des fruits, éventuellement d’autres choses crues, il y a souvent un peu de sauce mais bon finalement c’est pas trop grave.

    bilan, j’ai retrouvé une sérénité qui a remplacé une certaine culpabilité, j’ai retrouvé des sensations de rajeunissement, mes douleurs s’estompent et pleins d’autres symptômes qui disparaissent, j’ai perdu 2 kilos en un mois ( je suis légèrement en surpoids),

    bref après bien des années de combat, j’arrive à un bon équilibre qui j’espère pourra encore s’améliorer, le cuit ne me tente plus du tout au contraire c’est tellement meilleur ( au goût et pour tout le reste) de manger cru (même avec des écarts dans le cru).

    Voilà , Dominique, merci encore pour ta participation à l’avancée pour une bonne alimentation, j’espère que mon témoignage aidera les personnes qui comme moi avant ,sont prises dans un combat entre la perfection et la réalité de tous les jours.

    Avec mes amitiés,Philippe.

Répondre à Dominique Guyaux Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :